FÉMINISME 2.0 (ÊTRE FÉMINISTE EN 2017)

12 mars 2017


“Twitter is not a technology, it’s a conversation – and it’s happening with or without you.”  Charlene Li 


Premièrement j'écris cet article suite à un thread sur Twitter, je me rends compte qu'une minorité de personnes ne se  rend pas compte de l'utilité des réseaux sociaux. Je ne dis pas qu'il faut être présent sur les réseaux néanmoins ils peuvent se révéler très bénéfiques. 


Comme vous le savez je suis assez active sur les réseaux sociaux plus particulièrement sur Twitter, ce qui me donne l'occasion d'observer la dynamique féministe. 
Tout d'abord j'ai pu constater beaucoup de critiques récurrentes envers les féministes, le plus souvent de la part des hommes qui nous reprochent de " d'être de mauvaises féministes , fausses féministes " pour eux nous n'améliorons pas l'image des féministes. 
Je ne comprends pas si nous sommes de " mauvaises féministes "  à leurs yeux, pourquoi  ne prennent ils  pas nos places ? Ils n'ont qu à enseigner/prêcher le féminisme vu qu'ils connaissent les tenants féministes. 

Le fait de militer  sur les réseaux sociaux en tant que féministe pose problème aux yeux de certaines personnes qui nous considèrent illégitimes. Nous le savons tous très bien, une " vraie " féministe  se manifeste dans  la rue et se tait en privé. J'ai l'impression qu'on attend des féministes qu'elles soient douces, soumises et qu'elles fassent passer la parole aux autres avant de s'exprimer. Sur Twitter cela manifeste par faire passer la parole masculine au détriment des autres, vous avez des threads qui sont repris par les hommes avec pour citation " Les féministes elles sont complétement b**sées " ou " Que faites vous pour les femmes du Moyen Orient au lieu de tweeter ? " . Ce qui me faire rire ce sont ces citations, si les hommes sont si intéressés par le féminisme, pourquoi ne les entend on  pas sur certaines thématiques ? 
A mon sens ces propos sont clairement une illustration de la mauvaise foi, nous sommes en 2017 certains arrivent  à se plaindre de la présence des féministes sur les réseaux sociaux. 

La question que nous devons nous poser est la suivante : pourquoi est ce que les féministes dérangent elles sur les réseaux sociaux ?  Parce qu'elles osent remettre  en question certains points de vue/idéaux qui n'ont pas lieu d'être, sans compter qu'elles exposent et déconstruisent la condition féminine. La nette impression que le féminisme échappe à tout contrôle ce qui fait enrager, il n'y a pas de contrôle ni de moyen de régulation  (rappliquer) autrement dit les réseaux sociaux changent la donne. 
En ce qui me concerne je pense qu'elles gênent une minorité car elles sont coriaces et vont jusqu'au bout de leurs pensées. Le fait qu'elles soient confiantes et qu'elles aient de la gueule ça ne plait pas à tout le monde. 

Par ailleurs il serait temps que les gens se rendent compte que nous sommes en 2017, le web est présent partout. Les réseaux sociaux sont d'excellent canaux pour communiquer et partager ses opinions. Ce sont des outils de communication  extrêmement stratégiques quand on arrive à bien s'en servir. D'une façon ou d'une autre les féministes ont très bien compris l'importance des réseaux sociaux, ces derniers amènent à meilleure promotion, à toucher une plus grande audience sans compter l'impact qu'ils peuvent avoir. Ainsi nous pouvons observer la création de plusieurs communautés féministes soudées ce qui amène à la création de différents contenus (ex : le magazine féministe intersectionnel  Simonae, le collectif contre le cyber harcelement). Puis nous avons pu voir l'efficacité des féministes avec la renonciation de Roman Polanski à présider la cérémonie des Césars. Les réseaux offrent aussi plus de visibilités aux minorités (racisés, LGBT) qui ne sont pas vraiment présents dans l'espace médiatique. 

De plus certaines personnes estiment que le féminisme n'a pas sa place sur les réseaux sociaux, qu'on le détourne à des fins superflues. Ces critiques sont émises le plus souvent par des hommes qui ne sont pas habitués qu'on puisse s'exprimer librement (je n'omets  pas le cyber harcèlement). Autrement dit il n'y aura personne pour couper la parole à une femme contrairement à ce qu'on peut voir en réalité. Le problème que je vois apparaitre est la parole libérée. Tout le monde peut s'exprimer ce qui ouvre la porte à d'autres personnes qui partagent à leur tour leurs opinions. Certaines personnes sont timides et n'arrivent à prendre la parole IRL, les réseaux sociaux sont un moyen de s'ouvrir et de communiquer sans se braquer . 

Depuis quand milites tu sur la Toile ? 

Je ne me définirais pas comme une militante. Je me contente d'émettre mon opinion et de m'informer. Je dirais cependant je suis passée dans la partie militante de Twitter autour de 2014-2015. 

Que penses tu de l'évolution du féminisme sur les réseaux sociaux ?

Je pense qu'il a  évolué dans le bon sens. On se pose de plus en plus de questions. On approfondit des thématiques. Et le plus important On a affaire à une diversité de témoignage et d'expérience.

Un commentaire sur la remise en question des féministes sur la toile ? Particulièrement envers les afro féministes ? 

Les gens trouveront toujours un moyen de dénigrer les combats féministes. Pour moi c'est de la mauvaise foi. Je suis sûre que les féministes qui nous ont précédé auraient aimé avoir un outil aussi formidable que le web. Tu peux littéralement toucher des milliers de gens à partir d'un simple poste sur internet. 


Est ce que les réseaux sociaux sont néfastes au féminisme ? 

Dans un sens oui parce que ça a rendu leur harcèlement plus facile. On minimise souvent la violence qui peut avoir lieu en ligne. Je dirais que ça rend les féministe plus susceptible de recevoir des attaques . Mais non l'outil que sont les réseaux sociaux ne sont en rien néfastes au féminisme. 

Pourquoi milites tu ? 

Je milite sur la toile parce que c'est le seul moyen que j'ai de faire entendre ma voix et de participer comme je peux à l'avancée de notre combat. @karabashabazz

Toutefois il ne faut pas oublier que ce qui embête le plus les anti féministes (du moins les personnes se plaignant d'une présence féministe) est le positionnement affiché et les sujets abordés tel que le privilège masculin. Un bon nombre de thématiques qui froissent sur les réseaux pourtant c'est ce que je trouve novateur. Parler ouvertement  de sexisme dans le milieu sportif, de violences sexuelles tout en lisant différents point de vue sur ces thématiques est fantastique. 

Pour ma part j'ai appris pas mal de choses sur le web, il y a quatre ans j'aurai été incapable de vous donner le nom des branches du féminisme. Le féminisme se résumait à Simone de Beauvoir, je n'avais jamais entendu parler d'afroféminisme. J'ai pu mettre des mots sur ce que je vivais grâce à aux réseaux sociaux sans oublier qu' à l'heure actuelle je n'aurai jamais publier mes articles. 

Alors pour moi c'est important les réseaux sociaux car c'est une arme très forte surtout aujourd'hui, elle a permit à bcp de gens de trouver du travail, se faire entendre, trouver des financements pour une maladie, retrouver un proche, faire diffuser une information etc et .
Et en fait, la quasi totalité des personnes ayant accès à internet, sont sur les réseaux sociaux, donc déjà il y a potentiellement une visibilité très large. Ensuite, c'est très facile d'émettre une opinion sur les réseaux, tu as la possibilité d'écrire diffuser ton avis, de réagir à tout et n'importe quoi. C'est pour cela que je pense que militer sur les réseaux est quelque chose d'efficace, la preuve, le féminisme devient connu, de plus en plus de femmes/hommes s'en sentent concernés et développent un sentiment combatif de la cause. C'est un moyen clair et rapide de diffuser ce que l'on souhaite, texte/vidéo/musique/photo et qui est très rapidement diffusable dans le monde entier. Du au fait de pouvoir partager sa parole sur les réseaux sociaux, beaucoup se permettent de dire des choses ici qu'ils ne diront jamais en réalité et c'est donc un moyen de dénoncer cela plus facilement, car ils se "cachent" de moins en moins. Je met le mot cache entre guillemet car derrière un écran, nous nous sentons cachés. Pour finir, combattre la cause féministe sur les réseaux sociaux m'a permit de : 

de 1 : découvrir la cause
de 2: m'en sentir concernée 
de 3: rencontrer des femmes et hommes qui partagent le même combat, de se soutenir et de ne pas se sentir seule dans ce combat. 
J'ai donc grâce à ca découvert énormément de gens qui me réchauffent le cœur chaque jour alors qu'ils habitent à des centaines voir des milliers de kilomètres de chez moi, ce qui n'aurait jamais été possible sans les réseaux sociaux. @neepthyss

A bien considérer les choses la prise de parole sur les réseaux sociaux est absolument nécessaire  au vu de la misogynie ambiante (twitter est tout sauf safe). Il est temps d'arrêter de taper sur les féministes  sous prétexte qu'elles ne rentrent pas dans votre boite " féministe " . On peut constater le poids de militantes qui permettent de faire avancer les choses. Nous ne pouvons pas tous manifester / militer  IRL ce que les gens ne rendent pas compte. 

En outre  j'ai du mal à saisir le manque de compréhension de certains milieux à l'égard des féministes 2.0. Certaines veulent confisquer la parole sous prétexte qu'elles sont plus expérimentées/formées, je trouve que c'est d'un ridicule sans nom.  Le féminisme n'appartient pas  à une poignée de femmes. Chacune  à son mot à dire. On en arrive à se poser comme question : ces féministes sont elles crédibles ? Sont elles légitimes ? 

Il faut que les gens comprennent  que nous n'avons pas besoin de validation pour militer.
C'est absolument normal d'être hyper connectés en 2017 même les célébrités utilisent les réseaux sociaux pour diffuser des messages féministes. Ce qui me désole est la remise en question des réseaux sociaux, nous ne sommes plus dans les années 1970 . 
Pour vous dire je n'ai plus besoin de regarder la télé, il n'y a qu'ouvrir Twitter pour suivre l'information. Tout est plus instantané et rapide. 

Ensuite  les plaintes envers les féministes 2.0 sont incompréhensibles, ce n'est pas comme si nous étions dans la rue en train de tout bloquer. Sur les réseaux sociaux vous pouvez masquer/bloquer, alors pourquoi se plaindre ? 
Je suis persuadée que les gens perçoivent le féminisme comme une grosse entité homogène avec quelques paroles qui s'expriment au nom de toutes les féministes. Ce n'est pas le cas nous n'avons pas forcement des opinions similaires  ou références féministes. 

Enfin il faut prendre conscience que le féminisme évolue, pourquoi rester figé dans le temps  ? Le monde évolue ce qui est normal de voir le féminisme évoluer. Ça ne dérange pas grand monde de voir certaines cracher leur haine sur certaines catégories de femmes  en minimisant les effets de lutte. Au lieu de ça on préfère se concentrer sur " les chiennes de gardes qui hurlent sur les réseaux sociaux ". 
Chaque féministe  a sa propre vision féministe, elle milite avec les moyens qu'elle juge nécessaire pour se faire entendre. D'autres préfèrent les manifestations, d'autres les réseaux sociaux.  Nous sommes libres de militer peu importe la manière et d'orienter notre féminisme comme bon nous semble même si cela crispe. 

Photo from Elle Czech. 
Facebook/Twitter
+ à lire impérativement : Allez vous faire foutre les féministes Glamour 

2 commentaires

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Copyright © Aloha Tallulah. Design by FCD.