LA QUESTION DES FEMMES DANS L'ESPACE PUBLIC

11 décembre 2016







“It takes more than balls to be a woman. It takes ovaries.” Solange Nicole
Depuis quelques jours nous assistons à un cirque médiatique : la fameuse affaire des femmes qui ne sont pas acceptées dans les cafés à Sevran. Quand vous connaissez la réalité des faits vous ne pouvez que rire devant une telle hypocrisie surtout venant  des nos politiques. 

Premièrement ce que je trouve ahurissant est que personne ne pense à chercher en profondeur le problème, qui est très simple à trouver :  les femmes sont tout simplement indésirables dans un espace public dominé par les hommes. Un problème soulevé par cette construction sociale qu'est le genre ou toute la société est normée. Autrement dit que ce soit dans la rue, le métro, l'espace est aux mains des hommes. Pour preuve nous pouvons prendre l'exemple du métro, ou j'ai remarquée que les hommes aimaient bien écarter leurs jambes de façon très ouvertes (manspreading). Seul hic ils ne pensent pas  à leurs voisins encore moins à leurs voisines, nous nous retrouvons recroquevillées sur nous mêmes. Et cela ne vient même pas à l'esprit  que cela puisse nous déranger. Je trouve cela très contrariant sachant que nous faisons toujours cet effort de nous replier  sous peur de déranger tandis qu'ils ne gênent pas.

En outre cette construction sociale est lourde de conséquences car nous apparaissons / sommes vus comme vulnérables et écrasées  dans un espace ou on nous demande pas notre avis. Je reste persuadée que tout  commence des l'enfance ou nous apprend que l'espace public n'est pas safe pour les filles. Dès que j'ai eu l'âge de pouvoir sortir dehors, j'avais toujours le droit à ces fameuses phrases : fais attention dans la rue, ne sois pas isolée et fais très attention aux étrangers/ne parle à personne. Des phrases qu'on ne sortait pas aux garçons car ils pouvaient se défendre, c'est à partir de la que j'ai compris que l'espace public est construit par des hommes et pour  des hommes. Ils ont le droit de tout faire dans l'espace public, que risque t'il de leur arriver ? Ils sont privilégiés, mais pour les femmes ça se passe autrement.

On nous apprend qu'on ne sera jamais sereines dans l'espace public, la notion de sécurité s'envole ; j'ai l'impression qu'on a pas le droit  à l'innocence. Je vous l'avoue que je suis tout sauf sereine dans l'espace public, cette notion d'insécurité on l'acquit très vite tel un automatisme. De surcroît on nous le projette tel une peur comme la peur d'être suivie ce qui nous ferait marcher plus rapidement. Pour les hommes il n'y aucune menace, ils n'ont pas à entendre à multiples reprises : Évite ces endroits, ne va pas la bas et sois toujours accompagnée (on me l'a sorti à plusieurs reprises). Vous trouvez ça normal qu'on sorte à une femme " fais gaffe" ? Prenons un exemple tout simple : vous restez trop longtemps au niveau d'un carrefour ou d'une ruelle, vous risquez de vous faire emmerder car une femme qui attend trop longtemps signifie quelque chose. Puis il y a cette phrase "Impose toi" qui prouve à quel point la situation est ridicule. Comme si c'était la dernière solution, la seule qui pourrait marcher; de montrer aux hommes que nous sommes bel et bien présentes. Je ne vous cache pas qu'un " Casse petit con" est très efficace.  Finalement le problème est peut être la : l'espace public est beaucoup trop genré.

Par ailleurs cette histoire de cafés interdits aux femmes  fait ressortir le classique " du bon / mauvais comportement " et à une racialisation comme si cela ne touchait qu'une catégorie d'hommes. C'est vraiment vicieux de sortir cette histoire de "quartiers populaires " qui ne seraient peuplés que de mauvais hommes misogynes, incultes / mal éduqués et non respectueux de la liberté féminine; sachant que dans certains espaces politiques on est pas trop fan des femmes.

J'ai toujours en tête l'exemple de Cecile Duflot (qui est restée gravé dans ma mémoire) se faisant siffler à l'assemblée Nationale pour sa robe, j'ai l'impression que les hommes prenaient sa tenue comme un défi à l'ordre établi. Des sifflements similaires  qu'on retrouve dans la rue et pas seulement dans les quartiers populaires. Pourtant personne n'a remis en question l’éducation des  députés, il n'y a pas eu de scandales. Qu'est ce qui change ? la condition sociale, l'origine... Pourquoi tolérer les outrages de la classe politique alors que nous nous excitons sur une autre partie de la population? Quand je vois les comportements des hommes politiques de ces dernières années, excusez moi mais je cherche l'éducation qu'on reproche à d'autres. Trouvez vous Michel Sapin digne ? Ces politiques qui ont des comportements affreux avec leurs collaboratrices ?

En ce qui me concerne ils ne sont absolument pas éduqués et ils ont encore moins bonne presse du fait que certains se vantent de cette légendaire tribune " La femme jouit de droits et on connaît la chanson " .   Il y a cette thématique urgente à régler c'est à dire que les hommes ne détiennent pas le corps des femmes dans l'espace public. Je pense que ça ferait beaucoup de bien  à nos politiciens de se promener dans la rue pour voir la réalité en face. De plus il y a des endroits ou ne sont pas acceptés les femmes, toutefois on les entend pas polémiquer. Puis il me semble que les femmes ne sont  pas vraiment les bienvenues dans l'espace politique. 

Non seulement les médias aiment parler de la banlieue comme un ensemble de territoires ou les hommes seraient sous éduqués du fait de leurs mentalités et cultures. Cependant il n y aucun endroit public ou on respecte les femmes sinon on aurait été au courant il y a fort bien longtemps. Il ne faut pas oublier que ce manque d'éducation on le retrouve n'importe ou. Il est globale à une grande partie de la population masculine. 

Ensuite il y a un certain nombre de questions que devraient se poser les hommes  : Est ce que les femmes se sentent elles en sécurité dans les espaces publics ? Se sentent elles à l'aise/ confortables ?  Ils risqueraient d'être surpris par le nombre de Non, nous sommes sujettes à de multiples problèmes dans l'espace public : harcèlement, agression. Je ne vais pas vous mentir en disant que entrer dans un café n'est pas dans mon top 3 sur ma liste de préoccupations concernant ma place au sein de  l'espace public. Une question me trotte dans la tête : Comment rendre l'espace public plus abordable pour les femmes ? En ce qui me concerne je pense qu'on devrait demasculiniser l'espace public, le rendre plus mixte. Et ne pas se dire qu'un tel espace est déjà acquis, et un autre non ce n'est vraiment pas le remède à la solution.

Tout compte fait tant que les décideurs politiques et les urbanistes seront en majorités des hommes, nous serons toujours des subalternes  à l'intérieur de cet espace. 
Photo from CollageVintageFACEBOOK -TWITTER
+ Les femmes à la reconquête de l'espace public
+ La place des femmes dans l'espace public
+ La ville comme espace genré

2 commentaires

  1. Je te remercie pour ce message. Ça me révolte aussi que les quartiers populaires soient visés alors que ces hommes (pas tous, uniquement ceux qui se comportent mal) ne sont pas pires que les puissants. Quand des agresseurs sont accueillis comme des rois la tv et dans les plus hautes institutions, on ne peut pas uniquement accuser les plus pauvres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,

      Nous sommes d'accord , il y a un très fort sentiment d'impunité qui règne au sein du monde politique pourtant ce sont les premiers à donner des leçons de morale. On assiste à une banalisation de la violence envers les femmes mais personne ne se résout à trouver une solution à long terme ; ils sont plus occupés à s'accuser les uns des autres .

      Supprimer

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Copyright © Aloha Tallulah. Design by FCD.