ÊTRE UNE NANA POILUE / LES PRINCESSES ONT DES POILS

9 août 2016


                    Il y 3 ans, ma pilosité a pris un virage à 180 degrés. J'étais en terminale quand je me suis aperçue que des poils commençaient à pousser sur des parties ou les filles sont censées être glabre comme le dos ,le ventre mais aussi le menton. Du moins c'est ce que je croyais, que nous avions des poils seulement sur les bras,les jambes,les aisselles et l'entre jambe. Pourtant j'avais des amies qui étaient pourvues de poils sur l'ensemble des parties du corps, je n'y faisais pas attention jusqu au jour ou j'ai commencé à avoir ces mêmes poils drus et épais.  

Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait, j'ai essayé d'en parler autour de moi mais on me prenait pour une psychopathe. On me rétorquait " t'en fais une histoire ", " dommage pour toi ça craint " ou "tu n'as rien pourquoi tu flippes". En outre, j'avais décidé de prendre les choses en main, en allant voir une gynécologue qui fut très expéditive sur mon problèmeD’après elle, je ne devais pas m'inquiéter elle me renvoya au bout de cinq minutes avec comme seule consigne : faire des tests sanguins. Non seulement j’étais  confuse mais elle ne m'avait rien expliqué (5 min de consultation et 70 euros partis en fumée) . Je me suis dit que je devais prendre les devants, heureusement qu'on peut compter sur internet. En tapant les mots clés '' filles poils corps'' je suis tombée sur des dizaines de pages mentionnant la présence de poils trop nombreux et mal placés. Je constatais que je n’étais pas la seule à souffrir des ces poils. Par ailleurs, je découvrais des mots comme l'hirsutisme (le fait d'avoir des poils sur des parties dites masculines) je commençai à me poser la question : suis je atteinte d'hirsutisme ? J'avais tous les symptômes sauf que je n'avais aucun test médical pour le prouver. Sans compter sur sur ma paranoïa qui m'a fait aller voir entre 3 et 6 dermatologues en moins d'un an pour obtenir mon explication. Hélas, j'obtenais toujours la même réponse : vous n'avez rien votre pilosité est tout à fait normale parfois il est possible qu'elle soit plus excessive sur certaines parties du corps mais vous n’êtes pas hirsute. Cependant je n’étais pas convaincue, j'avais toujours des poils sur le ventre et le dos. Ça me rendait folle, je faisais une fixette sur l’évolution de ma pilosité. Tout le monde se rendait compte que je craquais mais le réconfort n’était pas suffisant à mes yeux. Tout ce que je voulais c’était obtenir des réponses à vrai dire je me moquais du reste.  

C'est ainsi que les poils sont devenus un véritable cauchemar à mes yeux. Je vis un calvaire qui ne fait qu'empirer jour après jour. Malgré toutes les épilations, le poil repousse une semaine après que ce soit la crème épilatoire ou la cire. Je n'ai plus la foi de combattre les poils ,de m’épiler tous les 3 jours car les poils repoussent trop rapidement. D'autre part c'est contraignant car j'ai l'impression que ces poils mal placés remettent en cause ma féminité. Je n'ose pas les crop tops,les débardeurs au risque qu'on aperçoit mes poils (bien qu'ils soient fins et qu'ils ne risquent pas de se faire voir sur ma peau foncée). Je souhaite qu'arracher ces poils définitivement. Le seul moyen qu'il me reste est l’épilation laser /électrique. Autant vous dire que mes finances d’étudiante ne me permettent pas d'aller voir le dermatologue tous les 2 mois pour une épilation. Comment pouvez vous sentir ''bien '' quand vous ne correspondez pas au standard ? Imaginez si on vous rajoute cette tare qu'est la pilosité excessive, vous tombez à 0. Cette affaire est devenue une torture parce que rien ne s'arrange. 

Surtout que vous ne pouvez pas compter sur les professionnels de santé qu'ils soient dermatologues ou endocrinologues,vous avez l'impression qu'ils ignorent /minimisent votre souffrance. Ils vous prescrivent des médicaments sans vous expliquez le contenu des médicaments c'est à dire les contre indications / conséquences. Autant que vous le sachiez la plupart des médicaments prescrits contre la pilosité excessive font plus de mal que de bien (la plupart n'ont même pas pour but de diminuer la pilosité) . Vous voyez vos poils partir mais derrière vous attrapez pas mal de mauvaises choses. On vous les prescrit car votre obsession/question a fini par agacer le praticien. Comment régler l'affaire ? ON lui donne ces médicaments ,on la revoit  dans six mois en attendant qu'elle nous embête plus. J'ai le cas d'une amie qui s'est vu prescrire Androcur (le pire médicament qu'il soit) , son état a empiré c'est à dire que elle a pris 10-15 kilos en deux ans et qu'elle n'a plus eu ses règles. Si vous arrêtez le médicament, les poils repoussent. Au final ça ne change rien, vous revenez juste au départ tout en étant bloquée et désemparée car rien ne fonctionne. Dans mon cas je n'ai jamais touchée aux médicaments donnés par la pharmacienne, je ne veux pas prendre 10 kilos en plus ou avoir le teint terne. Je ne veux juste pas attraper de mauvaises sachant que sur le long terme Ostreodose (médicament qu'on m' a prescrit) peut provoquer le cancer du sein. LA joie. 

La pilosité excessive est avant tout une histoire de souffrance. On m'a conseillée d'aller voir un psychologue, je ne pouvais pas continuer à être autant obsédée. Je ne suis jamais partie le voir, premièrement car j'avais honte d’évoquer ce problème avec un autre professionnel. A supposer que les premiers professionnels avaient été tendres oui dans ce cas cela m'aurait poussé y aller. Deuxièmement parce je ne ressentais pas le besoin de consulter un psy. Je souhaitais juste obtenir des réponses. Des réponses obtenues en juin dernier ou finalement il a été révélé que mes tests sanguins étaient normaux. Je ne suis pas  hirsute, ma pilosité est  légèrement excessive. 

Probablement j'aurai peut être mieux gérer cette histoire si le regard sur les femmes poilues était différentSi les filles poilues n’étaient pas shamer sur leurs poils. Le shaming ne s’arrête jamais que vous soyez en cours,dans les transports (les regards sur vos jambes) ou en soirée. Vous recevez toujours une remarque de ce style  '' t'es trop poilue épile toi non ?'' sérieusement vous pensez pas qu'on a pas déjà  tout essayé ? Par la suite je me suis dit que le Free The Body Hair allait arranger les choses mais je me suis rendue compte que j’étais pas prête. Je n'assumerai pas  par ces poils qui m'horrifient. Hormis le fait que Je ne peux tout simplement pas les voir.

AU fond tout ce que je veux c'est  revenir au temps de ma pilosité "normale" (modérée). Je n'en peux plus de ces poils qui me gâchent la vie, après il est fort possible que je sois folle et très obsédée par  la question.
Drawing by Meredith White. 

2 commentaires

  1. Coucou!
    J'ai également bcp de poils, sur le visage, le ventre, les bras, un peu partout en fait. La seule partie qui me dérangeait vraiment c'est les jambes. Avec toutes ces pubs(une que je ne supporte pas c'est avec Charlize Theron, J'adore chez Dior), t'as toi aussi envie d'avoir les jambes toutes lisses sauf qu'au bout d'une semaine tout revenait(parfois plus même) et je recommençais. En avril dernier j'ai décidé de ne plus les raser. C'est d'ailleurs à la même période que j'ai fait un big chop, fini les défrisages! Dans les transports en commun y en a toujours qui regardent mes jambes avec un sourire ou bien du dégout dans le regard. C'est pas pour autant que je ne vais plus mettre de short ou mini jupe en été. Ce sont des poils après tout, s'ils sont là c'est qu'il y a une bonne raison. Pourquoi s'obstinait à les raser. Je me suis dit que ça me dérange pas tant que ça ces poils, si ça dérange les autres c'est leur affaire. C'est une partie de moi.
    Je te souhaite bonne chance,
    Ps: J'ADORE ton blog! les sujets que tu traites parlent à beaucoup de femmes. Je me reconnue dans certaines situations. Bisous, Marieme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Marieme ,

      Moi l'ensemble du corps me dérange c'est devenue ma hantise bien que ca soit moere c'est dur à vivre. Je comprends l'épilation dans notre cas se revele inutile à moins que on aille les enlever au laser...
      Ils sont tellement pas habitués à voir des femmes assumant leurs pilosités , il n'y a rien de mieux que le naturel ( big chop ) !!! Pourquoi subir le diktat de la société ?
      Merci beaucoup !!!
      Ca me fait plaisir que le blog te plaise.

      Des bisous,

      Supprimer

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Copyright © Aloha Tallulah. Design by FCD.